19 août 2017

Maman versus Papa - Round 1


(Billet sponsorisé par Mauvaise foi magazine)

Salut à toi cher confrère enfulte !

Aujourd'hui je vais t'expliquer, dans ton intérêt, pourquoi en cas de problème, où en cas de pas de problème, tu dois t'adresser à la personne de ton foyer nommée "Maman".
Un petit exercice simple pour commencer, essaye de crier "Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan!", c'est bon tu le tiens? Ok, maintenant que tu maîtrises les bases, c'est parti...

Scénario n°1 : C'est la nuit, tu n'as que quelques mois, tu dors, puis tout à coup...tu ne dors plus, tu as...mal aux dents/le nez qui coule/perdu ta sucette/entendu une mouche voler/envie de faire chier le monde. Alors : tu pleures.

- C'est le tour de garde de Maman :
Dès les premiers petits sons qui émanent de ta bouche, Maman est déjà là, près de toi, elle a descendu les escaliers en flottant, ouvert la porte tout doucement et la voilà.
Elle sait presque tout de suite ce qui ne va pas, elle te passe du baume sur les gencives, te débouche le nez (tu détestes ça mais ça va quand même beaucoup mieux après), te remets la sucette ou te fais une tendre caresse sur la tête, puis s'éclipse, comme elle est arrivée, telle une douce brise...

- C'est le tour de garde de Papa :
Ça fait déjà 1 minute 30 que tu t'égosille et tu te demandes ce qu'il fout.
Il t'a bien entendu c'est sûr, mais en premier lieu, il analyse la situation, il fait un peu semblant de dormir (au début) et jauge le degré d'endormissement de Maman, au cas où elle aurait oublié que c'était pas son tour.
Mais Maman n'oublie jamais que ce n'est pas son tour, et d'ailleurs elle fait également très bien semblant de dormir.
Papa se résout donc à se lever, non sans lâcher un "Pfff putain" au cas où Maman serait vraiment en train de dormir, comme ça elle ne dormirait plus, Papa est partageur de bons moments.
Mais attends, il n'est toujours pas sorti de la chambre, il doit d'abord enfiler ses pantoufles, détail Ô combien important, tu le constateras par la suite. Il doit aussi mettre sa petite laine au cas où il choperait une pneumonie pendant le trajet.
Il descend les escaliers comme un bourrin, aidé de ses pantoufles qui font clac-clac, et s'écrase lourdement sur chacune des marches, qui grincent tellement qu'on pourrait penser que l'ouragan Katrina fait son come-back juste là, dans ta maison.
Il entre dans ta chambre *cli-clang* lance un "Pfff", trébuche sur un véhicule de la Pat'Patrouille *Ploc* "Raaaah!", te remets la sucette et se dirige vers la sortie. Mais toi, un peu insatisfait (et surtout bien réveillé maintenant que ça fait 4 minutes 52 que tu pleures ta race), tu décides de couiner encore un petit coup.
Papa : "Pfff pu-tain!"
Toi : "Ouaaaaaaaah!" (ben oui, tu sais pas parler mais tu sais gueuler toi aussi)
Sucette, Papa s'en va, remonte les escaliers en trucidant chaque marche et se recouche.
Parfois tu te rebelle encore un coup (ou plus), d'autres fois tu te rendors, c'est bien, il faut maintenir la pression sur les vieux. Pleurera...pleurera pas ? Hé hé ils sont bons pour tourner et retourner dans leur plumard en frétillant du palpitant au moindre coup de vent dans les volets. Bien ouèj !

Conclusion : Papa n'aime pas être réveillé à 3h du mat' tu le sauras. Maman non plus en fait, mais elle ne le montre (presque) pas, et parfois elle te donne même une mystérieuse substance sucrée au bon goût de fraise, et c'est donc indiscutablement vers elle que tu dois te tourner.

7 août 2017

Blogging Dead



Ça fait environ 4 jours que j'ère tel un zombie (heeuuuuuu) sur mon blog, sur d'autres blog, je reviens sur mon blog, je relis un truc, j'ouvre une page vierge, j'écris un titre d'article, je me casse.
Là je viens d'aller voir Hellocoton, j'avais 8548 articles non lus...
...
Merde ça fait beaucoup. Je les lis? Allez je les lis!
...
Ouais non en fait.
Mais j'en ai quand même lu un, celui de...hum comment c'est déjà? Ah oui, le blog Mocassins et confiture, vas-y chercher bonheur (d'ailleurs tu m'excuseras FrauFrau ♥, je viens de pomper le titre de mon billet chez toi, ne m'envoie pas le SWAT).

Bref je suis complètement larguée de la blogo, Hellocoton j'y comprends plus rien, c'est moche et il y a de tout partout, c'est le bordel. Mais le bordel sale, pas le bordel classe comme ici (HA!), ça a changé. Et moi le changement j'aime pas ça!
Et comment font une petite centaine de personnes pour accoucher de 8500 articles en quoi? 1 an?
Ah putain je suis dépassée, j'ai 34 ans et demi et je suis dépassée.

Pour te dire, pas plus tard que tout à l'heure j'ai prononcé ces mots :
Non mais les jeunes maintenant c'est de la folie ils sont TOUT.LE.TEMPS sur leurs portables !

J'ai honte je te jure.
Bon en soi, c'est pas faux ce que je dis, mais merde quoi, 34 ans et demi, les jeunes...les jeunes maintenant...
Attends je reviens je vais me flageller un coup.

20 févr. 2017

Boulette journal


Pin-Pon!


Sans déconner, c'est pas un peu de la grosse mouise ces "bullet journal"?? (ça se prononce boulette djournol, en english). Si tu connais pas le principe, c'est un journal, ou un agenda dans lequel tu calligraphies plein de zigouigouis autour de tes
"RDV Gynéco"
ou tes
"Annif Tata ♥"
ou encore tes
"Vacances à Bourrepif-en-glaise-molle. Ne pas oublier appareil photo!"...

Même qu'on dit "bujo" maintenant, c'est plus hype, c'est plus court, parce qu'on est toutes des grosses feignasses pleines de Nutella et que les longs mots c'est trop dur à dire, et pis ça fait mal à la bouche.
Je prédis que d'ici 4 à 5 ans on se parlera tous en abrégé, avec juste la première syllabe de chaque mot, cool non?
"Sa! On va au res man de su et des..." roh puis merde ça me gave déjà.

Et dedans ton boulette journal tu fais des listes aussi...mais pas des listes de courses, non ça sert à rien ça, c'est pour les cons... Tu fais des listes de trucs que tu ne feras jamais (apprendre le klingon, aspirer l'intérieur de l'aspirateur ou ranger les papiers), ou alors de trucs que ça sert à rien que tu fasse une liste du genre :
- Aimer la vie
- Être happy
- Youpi !
. . .